Na obsah stránky

CSENDE
 

Naissance de Jižní Město

Háje na leteckém pohledu, autor: PhDr. Jiří Bartoň
Un petit tour dans le passé, ŕ travers les plans de l´époque et les moments de la naissance de Jižní Město

L´arrondissement de Prague 11 a été constitué au mois de novembre 1990. A cette époque‑lŕ, il s´appelait Prague‑Jižní Město, la désignation actuelle date de l´année 1994. Seulement deux décennies avant la naissance de l´arrondissement, deux communes – Chodov et Háje – et leurs parties (territoires cadastraux) s´étendaient sur son territoire actuel. Avant l´année 1971, le nom Ť Jižní Město ť (Ville du sud) n´avait été utilisé que comme un terme de travail, qui avait été connu au début seulement par un cercle restreint de personnes intéressées ŕ la construction d´un vaste ensemble résidentiel au sud de Prague 4 d´alors. Dans les années 1960, l´agglomération de Prague cherchait des locations favorables pour la construction de grands ensembles territoriaux. Le plan directeur territorial de l´année 1964 a identifié les cadastres de Chodov et Háje comme une des locations les plus appropriées. Cet espace résidentiel envisagé présentait des conditions favorables pour l´approvisionnement en éléctricité et gaz naturel. Ainsi qu´en eau, car il a été évident ŕ cette époque‑lŕ que la conduite d´eau menée du barrage Želivka devrait traverser cette région plus tard. Un autre avantage de cette location était la proximité de l´autoroute dont la construction était en préparation et qui pouvait assurer l´interconnection avec le centre de la capitale et une sortie facile de la ville. Lors, cet espace assumait une position périphérique, qui se trouvait néanmoins dans un paysage bien marqué. L´ondulation du terrain et la présence des éléments naturels significatifs permettaient de créer une ceinture verte autour de la ville entičre future.

On peut dire que les qualités mentionnées constituent aujourd´hui vraiment des avantages de cette agglomération pour environ quatre‑vingt mille habitants. Cependant, les années écoulées étaient marquées non seulement par la recherche et les efforts de trouver les moyens pour résoudre la tâche extraordinaire que représente la construction de cet ensemble résidentiel extręmement étendu, mais aussi par la limitation des possibilités pour atteindre cet objectif.

En 1966, un appel d´offres pour la conception de Jižní Město, envisagé comme un ensemble, a été annoncé. Il a apporté des approches variées avec toute une gamme des propositions suggestives. La proposition gagnante des auteurs Krásný, Musil, Ondroušek et Skokan, qui a reçu le deuxičme prix, a conçu ce district municipal comme un ensemble qui devait ętre relativement autonome par rapport ŕ Prague. Surtout son intégration dans le paysage et l´organisation des espaces fonctionnels ont été appréciés. Le projet a proposé un centre constitué par trois unités résidentielles bâties dans les plus hautes altitudes du terrain ondulé, avec leur centre de gravité dans le parc intensifiant le caractčre de la ville jardiničre. Les auteurs des quelques projets appréciés ont été invités ŕ participer ŕ un concours plus restreint, ŕ la fin duquel deux deuxičmes et un troisičme prix ont été décernés en 1967. Ensuite, deux études comparatives ont été menées et l´étude préparée par le groupe de Atelier 9 en coopération avec J. Krásný a servi de base urbanistique initiale pour la solution finale de la construction.

Le plan d´aménagement du territoire de Jižní Město a été élaboré par le collectif des auteurs composé de Jan Krásný, Jiří Lasovský et Miroslav Řihošek, en coopération avec J. Zelený, J. Záruba, V. Rothbauerová, K. Poličanský, J. Kaufman, E. Hlaváček et Z. Burianová. Adopté ŕ la fin de l´année 1968, ce plan suivait le projet gagnant original et utilisait les conditions naturelles afin de créer une unité municipale souveraine oů des bâtiments pour le travail et les espaces pour le repos se trouveraient dans une proximité immédiate. Le contact entre la nature et les bâtiments résidentiels représentait le caractčre dominant du projet. A l´est de l´autouroute déjŕ en construction, le projet a conçu trois districts résidentiels, appelés les unités : Háje, Opatov et Litochleby; chaque unité devait loger 16 500 ŕ 19 500 habitants. Un quatričme district – l´unité de Chodov – a été originellement conçu comme un quartier complémentaire. Les vieux et nouveaux bâtiments devaient s´enchevętrer, en maintenant une hauteur plus basse des objets. Le centre planifié a été situé autour de la station Opatov, dans le point de jonction des trois unités, ŕ l´exception de l´unité de Háje, dans l´espace le plus attrayant du point de vue urbanistique. Les objets d´intéręt général auraient dű ętre rassemblés ici, accompagnés d´un parc allant dans la direction de l´est, tandis que l´autre axe de verdure se dirigerait vers le nord oů il se joindrait au parc forestier autour du barrage de Hostivař, et dans la direction opposée irait du centre vers le sud, vers la foręt de Milíčov.

De nombreux changements et modifications ont été faits ŕ la suite. Surtout, le nombre d´appartements envisagés, et par conséquence d´habitants futurs, ne cessa d´augmenter. Une documentation d´aménagement du territoire détaillée a été préparée pour la solution de l´unité résidentielle. Jiří Lasovský est devenu l´architecte principal de la ville, Aleš Bořkovec et Vladimír Ježek dessinateurs projeteurs en chef de la cité Jižní město I. - Háje, Jaroslav Vlašánek et Eva Kunová de la cité Opatov, Bohumil Kříž en coopération avec J. Hyliš étaient les dessinateurs de Litochleby, Karel Prager de la cité de Chodov et Jiří Lasovský avec Jaroslav Krč du centre envisagé. Autour de deux milles appartements pour 73 400-80 000 habitants ont été projetés pour une surface de 1 200 hectares.

Entretemps, la région vivait de changements importants. Chodov et Háje se sentaient toujours indépendants de Prague, quand les travaux sur l´autoroute D1 ont commencés. Les préparations avant le projet et du projet męme de la premičre section de Spořilov autour de Chodov se déroulaient déjŕ dans les années 1961‑1967. En 1966, la societé Vojenské stavby a commencé les travaux de terrain dans la partie ouest du cadastre de Chodov. Des unités de logement, une cantine et des bureaux ont étés construits entre Spořilov et Chodov et une bande de terre arable de largeur pour une autoroute a été enlevée. De nombreux citoyens de Chodov regardait avec animosité les grandes voitures et les machines lourdes, qui commençaient irrésistiblement ŕ dominer les communications dans la municipalité. La premičre pierre de l´autoroute fut posée lors d´un acte sollenel le 8 septembre 1967. A partir de l´automne, les travaux ont commencé ŕ grande vitesse sur la section Praha – Čestlice.

En 1965, la construction de la premičre étape de la conduite d´eau de Želivka a commencé loin de Prague. Une galerie d´ammenée d´eau propre de la station de transformation de Nesměřice ŕ Jesenice, d´une longueur de presque 51 km, a commencé ŕ ętre percée. Entretemps, deux conduites d´eau ont été menées de Jesenice, une dans la direction nord-ouest vers Libuš, Novodvorská et au-delŕ, l´autre vers Chodov, Kozinec u Hostivaře et au-delŕ aussi. Il y a trente ans, le 2 avril 1967, les pelleteuses et les boutoirs ont commencé ŕ creuser les trous pour trois conduites parallčles dans le cadastre de Chodov. L´eau devait profiter de l‘écoulement naturel au maximum, et tout obstacle sur le tracé le plus favorable a dű céder le terrain.

Les réservoirs d´eau ont été construits sur les collines Chodová et Kozinec prčs de Měcholupy. Celui de Chodov avait une capacité de vingt mille mčtres cubes, avec une station de pompage ŕ coté. La station a été achevée en 1970 et la premičre étape de la construction de la conduite d´eau a été terminée un an plus tard. La ligne d´ammenée, ŕ laquelle sont connectés les deux réservoirs, s´appelle Jesenice – Ládví. Le nouveau systčme de distribution de l´eau de Želivka représente un cercle de longueur de 70 km autour d´un district de Prague avec une grande concentration de bâtiments.

C´étaient les géologues qui ont fait les premičres interventions dans le sol ayant un lien direct avec la construction résidentielle de grande échelle qui a suivi. En mars 1967, une maringote a été installée ŕ Chodov. Un groupe de trois géologues de l´Institut des dessinateurs de Dopravní a inženýrské stavby Praha s´y est installé. Ils creusaient, faisaient des sondages, analysaient la terre pour la future construction dans le cadastre et męme dans les rues de Chodov. D´aprčs les anciens habitants, 120 trous de base de 2 x 1,5 m et de profondeur allant de deux ŕ six mčtres ont été creusés.

Sous peu, les habitants de Chodov et Háje ne distinguaient plus entre les travaux individuels qui étaient tellement nécessaires pour résoudre les besoins de la ville longtemps négligés. Tout a été mélangé ensemble dans la construction de Jižní Město. Bien sűr, les jeunes attendaient avec curiosité le résultat des changements, tandis que les plus agés ressentaient plutôt du scepticisme et de l´insécurité. A la date du 1er janvier 1968, Chodov et Háje ont été ajoutés ŕ Prague. La période triste des démolitions a suivi.

Les machines lourdes sont entrées dans l´espace qui allait devenir Jižní Město le 1er septembre 1971 pour creuser le terrain. L´acte de Ť poser la premičre pierre ť de la nouvelle agglomération a été aussi simple. Dans les années 1971 ŕ 1973, les premičres parties des réseaux ingénierie, connections de communications et les premičres maisons de la partie est de Jižní Město I. ont été construites. La construction du premier ensemble résidentiel, nommé aprčs la commune Háje, a été lancée en 1973. Son centre local, situé entre la station du métro et l´espace recréationnel de Hostivař, avait depuis le départ une importance sociale plus élevée. Les premiers habitants sont venus dans le nouveau quartier de Háje en 1976. A la suite, les cadastres de Háje et Chodov ont été vite remplis par les nouveaux immeubles de panneaux préfabriqués.

Aprčs les péripéties avec d´autres concours, planning détaillé et nombreuses réunions, un ensemble résidentiel avec la majorité des immeubles préfabriquées a été créé sur une superficie de 9,8 km2 seulement (1/50 de Prague, la superficie totale de Prague est de 496,1 km2). 1/13 des habitants de Prague vit ŕ Prague 11. Indépendamment, ceci représenterait une ville d´une certaine taille. Jižní Město est un des secteurs des ensembles résidentiels de Prague. Mais il y a des choses ŕ améliorer.

Voir aussi: J. Bartoň a kol., Kniha o Praze 11

21.11.2005 18:01:58 - actualisation 15.8.2011 8:22:59 | déchiffré 19478x | PhDr. Jiří Bartoň
 
load